A la lueur de tes yeux

Une chambre. Des bougies. Elle. Lui. Dans la moiteur d’une soirée d’été, son corps coincé dans une robe légère, Elle attend. Elle sent son âme vibrer au son de la respiration de son amant. Il est là, dans l’encadrement de la pièce, Il la regarde trembler, essayant de deviner les traits de son visage. Elle voudrait se retourner, lui faire face pour mieux le retenir. Il s’avance vers Elle et d’un geste lent et précis, écarte les mèches de son épaule. La douceur de sa peau, combien de temps avait-Il attendu de la goûter ? Elle retient sa respiration, pensant que cela retiendrait le temps, Elle sait que tout a une fin.

Doucement, Il pose ses mains sur sa nuque, cherchant à percer ses pensées. Qu’est-ce qui peut bien lui passer par la tête ? A-t-Elle réfléchi à eux ? Le jour décline de plus en plus et seule reste la lumière des chandelles. Délicatement, comme si Elle était faite de verre, Il laisse glisser la bretelle de sa robe qui tombe sur ses pieds nus, Il la déshabille entièrement. Elle sent les larmes couler sur son visage brûlant, Elle étouffe les pleurs qui cherchent à jaillir de sa gorge. Immobile, son corps nu dansant à la lueur des flammes, Elle le prie silencieusement d’arrêter sa torture. Il la fait lentement tourner sur Elle-même. Ils se font face. Il pose ses lèvres sur l’épaule veloutée de la jeune femme, Il respire le parfum de ses cheveux. Elle baisse sa garde et se laisse prendre dans le mouvement de son amant, Il l’enlace, la couvre de baisers légers.

Il la soulève du sol et l’allonge sur le lit, ne quittant pas d’un seul instant la lueur de ses yeux. Elle sent une passion inégalée lui monter le long du dos, tous les pores de sa peau s’ouvrent et frémissent à l’unisson. Il est là, près d’Elle, Il ne partira pas. Elle se relève, se penche vers lui et lui murmure quelque chose qui se perd dans l’air. Il sourit, passe la main à l’arrière de sa tête pour l’approcher. Ils s’embrassent, comme s’Ils n’avaient jamais eu de premier baiser, comme si l’amour qu’Ils éprouvent l’un pour l’autre ne pouvait passer que par leurs lèvres entremêlées. Bientôt les baisers se font plus poussés, bientôt leurs mains s’évadent sur leurs corps. Elle sent la peau fraîche de son compagnon, elle glisse sous la pulpe de ses doigts, Elle crispe ses mains sur son dos, Elle passe ses bras autour de son cou. Il rit dans le creux de ses seins.

La chaleur devient étouffante, oppressante, les murmures des deux amants remplissent la chambre. Les minutes s’écoulent, les heures passent, Ils n’arrivent pas à se rassasier de leurs étreintes. Elle veut éviter son départ, détourner le moment fatidique. Elle se presse contre lui, pose l’oreille contre son coeur et ferme les yeux, tentant de deviner son futur. Il l’enlace tendrement, caressant son bras, une larme perle sur ses cils, Il l’aime mais sait que tout est inévitable. Dans une dernière étreinte passionnée, Ils s’avouent un amour éternel, signant leur pacte dans la fureur.

(28 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Wahh ! O.O j’en suis tout boulversifié

  2. Depuis quand tu donnes dans la collection Arlequin ? :D

    • Finalbob on 10 février 2009 at 21:34
    • Répondre

    Ça manque de ponay…

  3. Woh… Décidément.. Tu vas me faire pleurer tous les ans à la même période de l’année ? ^^
    Remember last year.. : http://lyrya.elfe.free.fr/index.php?2008/02/14/7-je-t-aime-mon-geek
    Je lis ça chaque fois que je suis pas bien (souvent, donc) parce que je vis exactement ce que tu décris dans cet article, et depuis ce jour là je passe ici tous les jours ^^’
    Je pense pas avoir eu l’occasion de te le dire dans les autres articles qui sont beaucoup moins « sérieux » donc je profite de celui-ci (qui, soit dit en passant, est presque aussi magnifique), pour te dire merci (l)

  4. Résumé de ce texte :
    First they meet, then they fight, then they fuck !

    1. Bebealien > gros dégueulasse ! Tu pourris toujours tout hein ? (oh oui fight-moi !)

      Ju > merci merci ^^ Si je peux aider des gens avec des articles un peu sérieux, ça fait toujours plaisir :p

      Aladinea > tu sais pourquoi grosse coquine ;)

  5. C’est le billet de la St Valentin c’est ça ? :D

    Et c’est quand le buttsecks ?!

    Sinon c’était joli et peu habituel…

  6. Tu écris toujours aussi bien… c’est magnifique!

  7. Modération sauvage dans tes fesses

    1. … j’ai l’impression qu’on s’est pas compris toi et moi, Bebealien

  8. Joli texte Lyrya, comme Finalbob, ça manque de prOn et de ponays, mais c’est bien foutu quand même. :)

    Bebealien, moaaaaar, j’ai pas fini, arghhhhhhhhhhhhh si c’est bon. :p

    *part se changer*

  9. >Lyrya : ha bon ? On m’aurait menti ?

    1. Je pense bien :/ C’est pas que ça gâche mon texte, mais si un peu quand même

  10. Et bien je présente mes excuses à la nation et modère moi sauvagement.

  11. Hoooo
    A pu ma belle histoire avec Alphonse le poney…

    1. Ouais et ma belle histoire à moi alors :(
      T’es méchant, z’t’aime plus !

  12. « C’est beau on dirait du veau » (©SuperNana)

    Les ponays, c’est quand?

  13. Lyrya tu fais une version Podcast histoire de faire craquer tout le monde ?

    1. Jenrathy > ok tu fais le gars ? :D

  14. c’est zoli.
    *originalité ON*

  15. T___T
    Stooooop, je vais épuiser mon stock de mouchoirs, là T_T
    Ca me donne envie d’écrire, tiens, à défaut d’avoir reçu mon cadeau de Saint Valentin \oO/

  16. nan mwa !!

  17. Wah! C’est époustouflant, mais ça manque cruellement de détails tangibles *rit sous cape*. Au final, ça donne quelque chose de mi-sentimental mi-buttsecks.

    Bonne continuation :’)

  18. Heu la seule chose que ça m’inspire c’est :

    « ? »

  19. J’aime beaucoup =)

    Bravo ! +1 (l)

  20. Je viens de découvrir ton blog, et j’adore!!!!
    Super joli comme texte, tu devrais t’essayer aux nouvelles!!!!
    Je suis sûr que je deviendrais fan !!!!!

  21. Ouah l’autreuh, non seulement elle censure mes histoires d’amour avec des ponayz, mais en plus elle écrit rien depuis quinze jours…

    1. Ouais bah l’autreuh elle a des muffins à faire pour l’irl et des bouquins à lire… Mais patience, y a un truc qui sort dans pas longtemps…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

× eight = 40

o_O ^^ T_T B) @_@ >_< ;) :x :sarcastic: :sad: :pirate: :p :ouf: :nomnom: :nerdy: :money: :malade: :mad: :grr: :evil: :cube: :crazy: :chut: :angel: :O :D :? :3 8O -_- +1 *_* *^^* (L) (K) -1