Je n’ai pas peur de me faire arracher des parties de mon corps pendant la nuit

Vous connaissez tous mon indéniable sang-froid. En tant que votre héroïne cybernétique, je me dois de faire face à tous les dangers possibles et imaginables pour pouvoir veiller sur vous et vous garantir un rire gras et soyeux en toute quiétude. Oui, tel est le rôle qui m’incombe et je l’ai pris à bras le corps, j’ai surpassé mes craintes, écarté mes faiblesses, je me dois d’être forte et je le serais, encore et toujours. Pour vous.

MAIS PUTAIN QU’EST-CE QUE ÇA FAIT MAL MERDE ._O

Vous ne comprenez rien ? Vous avez du mal à voir où je veux en venir ? Vous vous demandez pourquoi vous êtes encore là à lire des absurdités totales sur la vie non-intéressante d’une fille que vous n’avez jamais vu ? Rassurez-vous, on va y venir.

Jour 1, samedi il y a deux semaines
J’aime bien les grandes tablées, avec le chéri, le coloc, d’autres gens, c’est toujours sympa. Un poker ? Ouais allez, pourquoi pas ! Ça faisait longtemps ^^ Une heure de jeu. Putain les mecs, vous faites exprès de me laisser gagner ? Nan j’dis ça parce que vous avez tous recavé au moins une fois chacun et qu’au final j’ai l’équivalent de la mallette de jetons devant moi… Oh non loin de moi l’idée de me valoriser en disant que je viens de vous plumer grassement et que je suis bien contente parce que c’est pas moi qui vais faire la vaisselle. Non, juste que je suis contente pour une fois de pouvoir gagner outrageusement à un jeu et que Coloc a perdu :’) Là je vous fais une petite parenthèse : il est de notoriété publique qu’à la maison, c’est la maison du jeu, je ne peux plus compter le nombre de jeux de plateau qui ornent le mur du salon et le nombre de jdr qui tournent par semaine. Le soucis étant que je perds quasiment à chaque fois (à moins d’avoir le cul bordé de nouilles fraiches, ça n’arrive pas fréquemment donc), oui je vous le donne en mille, le coloc est Mister Gagnant. TOUS les jeux, n’importe lequel, même le Uno que je masterise, il me poune sévèrement. J’ai donc décidé, seule, de former une coalition anti-coloc sur les jeux. Je sais qu’un jour je pourrais lui mettre sa race for the galaxy (pour les gens qui ne comprendraient le jeu de mots extrêmement sublime ici, démerdez-vous). Coloc, si tu m’entends, prépare-toi…
Hum, soirée très sympathique. Hum, tiens c’est marrant mais j’commence à avoir mal. Bof, ça va passer. On va se coucher mon cœur ?

Jour 1, dans la nuit
Chéri. Oui je sais que tu joues à GTA IV. Non mais. Dis, on a du paracétamol dans le coin ? Ok, sous les papiers de la voiture. Non non c’est normal, ok, j’vais en prendre une plaquette entière hein. Merci mon chéri.

Jour 2, dans la journée
Présentement, il se trouve que j’éprouve une douleur intense comparable à celle que pourrait endurer un grand mutilé de guerre. Je n’exagère pas. J’AI MAL TE DIS-JE ! De toute manière, je serais toujours celle qui aura le plus mal dans notre relation. Si te dis-je. Arrête. TU VAS ENFANTER PEUT-ÊTRE ? Non, cet argument n’est pas fallacieux. Tais-toi, j’ai mal aux dents.
Tu crois que ça peut infecter mes gencives une dent de sagesse qui pousse ? Et ça peut toucher l’os qui est en-dessous ? Tu crois que c’est normal si j’ai l’impression qu’on m’enfonce une lame de rasoir chauffée à blanc dans la dent ? Non je dis ça parce que c’est pas la première fois qu’une de mes dents de sagesse pousse mais là ça DOUILLE SÉVÈREMENT. J’ai mal. Chouchou j’ai mal. J’ai maaaaaaaaaaaaal.

Jours 3 à 8
Chéri j’ai mal. Fais pas cette tête. On dirait que t’es pas au courant. Ah. Je t’emmerde avec ma dent. OUAIS BAH ON VOIT BIEN QUE C’EST PAS TOI QUI A MAL HEIN. Attends que j’enfante, on verra si tu supporteras mes cris d’agonie. Non, je n’en fais jamais trop. J’ai le droit de me plaindre. Si. Parce que j’ai mal. J’utilise les mêmes arguments autant que je veux. De toute manière, l’argument de l’accouchement te sera resservi à toutes les sauces. Oui. Pour prouver ma supériorité face à la douleur. Oui c’est juste une dent là. Peut-être mais quand même. J’ai mal. Mais j’suis sûre que ça va passer. Sisi.

Jour 9, dimanche dans la soirée
Chéri. Je… Je crois que je vais perdre deux points de santé mentale là. Oui, non je suis sous la couette roulée en boule là. Voilà juste là. Gngngn les câlins n’y feront rien, j’ai mal. Ouais je sais, voir un dentiste gnignigni toussa blah. Chéri on est dimanche, il est 10h du soir, il est clair que c’est pas possible. De toute manière, t’as bien vu vendredi, tous les dentistes étaient pris. Qu’est-ce que j’y peux ? Comment ça je reporte parce que j’ai peur ? MAIS COMMENT OSES-TU ? C’est totalement faux. C’est juste une coalition faite contre moi pour me faire souffrir honteusement… OH MY FUCKING BITCHING SHIT GOD !!! OUI JE HURLE, ÇA TE POSE UN PROBLÈME PEUT-ÊTRE ? Oh Marie Sainte Mère de Dieu, la douleur vient de passer dans le grand bain, elle a fini de jouer dans le coin enfant là >< Ohé ohé capitaine abandonnéééééééé /o/ Je crois que je pète les plombs mon cœur. Non je pleure pas. C’est une poussière. Bon ok c’est plutôt un camion-benne de sable qui vient de me tomber dans l’œil…  Omamamia je danse le mia dans du paté /o/ Je te dis. Ça va plus du tout. Je crois que je touche le fond. Dans 10 minutes je chante du Damien Jean, je te préviens T_T
Non. Je peux pas. C’est plus supportable. Autant jusque là, bon, tu vois, j’arrivais à gérer la douleur. Du paracétamol, de l’ibuprofène, vive le gavage d’anti-douleurs, je gérais. Mais alors je gère la douleur comme Britney Spears gère ses culottes. Autrement dit, c’est l’apocalypse dans le tiroir à string. CHÉRI JE SOUFFRE ATROCEMENT \oO/ Ça y est, je vois la lumière. OMONDIEU c’est un signe. Je vois Damien Jean. Il m’annonce son nouveau chef-d’œuvre…  Je te l’avais dit. Tu vois ! Prends mes mains et chante avec moi mon cœur *o* Pourquoi tu mets ton manteau ? Hein ? L’hôpital ? Tu veux ma mort ? Tu veux me voir souffrir ? T’adores ça quand on m’arrache des trucs auxquels je tiens hein ? Oui, je tiens à ma dent. Oui elle fait partie de moi. On a vécu plein de trucs ensemble. Tu peux pas comprendre. Laisse-moi souffrir seule. Et fais pas genre t’aimes pas me voir pleurer, je sais que c’est ton filet mignon ! Si, on dit ça comme ça. Chut.
J’ai froid mon cœur. C’est encore loin ? Et pis j’ai mal. T’es sûr qu’ils ont un service d’urgence dentaire hein ? Ok. On y est ? Bien. Oui bonsoir monsieur. Je voudrais savoir si c’est possible de me charcuter la bouche pour m’enlever une dent, parce que vous comprenez, je suis en pleine souffrance. Comment ça : « non » ? Comment ça : « y a pas possibilité de » ? Monsieur il est presque minuit, je vais où maintenant, alors ma douleur me fait ressembler à un Picasso qui marche ? Une clinique dentaire ? Ouverte jusqu’à 1h ? Et une autre toute la nuit ? Bien.
Chéri, j’ai mal aux pieds. On prend le métro pour aller à la clinique hein ? Merci mon cœur. Ah bien, 10 min avant la prochaine rame. Tiens j’ai moins mal. Pis j’suis exténuée là en fait. On rentre ? On verra bien demain matin, le temps qu’on rentre, je vais m’endormir tout de suite et je penserais plus à cette biatch de fucking dent. Heureusement que t’es là mon cœur hein. Tu sais je t’aime ? Je parle comme je veux, arrête, j’ai mal et j’suis fatiguée, tu profites de ma condition pour te moquer. Je te hais.

Jour 9 et quart
Ah bah vite, en pyjapilou et pouf on y pense plus. Aaah. Ah. Ah ah ah. AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH NON. Non. Mon Dieu. DEAR LORD ._________________. Ça s’arrange pas en fait. C’est pire. Là c’est plus un rasoir qui joue au yoyo avec ma dent, c’est une tronçonneuse qui s’initie au jonglage. Pitié, pitié… *Roulage sous la couette* Gnnnn >< *Étouffement des cris dans l’oreiller* Petit Jésus, Petit Bouddha, Petit Allah, Petit Spaghetti Volant, s’il-te-plaît, dis à ma dent de se calmer où j’la mets à l’amende STE PUTE >___<
Chéri, c’est la fin. Dis à ma mère que je l’aime fort. Et je lègue mes Barbies à ma nièce. Et mes Lego à mon neveu. Et toi mon cœur, tu pourras récupérer la RAM de mon pc, je sais que tu en avais envie depuis longtemps :’/ Adieu mon amour, je t’ai aimé jusqu’au bout… AIE ! Alors déjà j’ai mal mais en plus tu me balances mon manteau à la tronche. BRAVO ! Quelle élégance ! Quelle prestige ! Tu me portes jusqu’à la voiture hein ? Oui, bah quand même, y a plus de métro et j’vais tout de même pas m’épuiser alors que je suis dans le couloir de la mort ! Well. FINE ! I’LL WALK ! Mais quand je serais morte, tu regretteras de pas m’avoir porté dans tes bras une dernière fois !
La vache c’est loin quand même la clinique H24 là… Nan mais je râle pas, je dis juste que j’ai le temps de tomber dans le coma à cause de la douleur. Ah bah voilà, HERE IT IZ ! De quoi il a l’air mon bourreau alors ? Un jeune. Ok. J’vais me faire charcuter par un étudiant qui fait ses classes. Je m’en fous, chéri, que ça soit marqué sur le mur qu’il a eu son diplôme, je sens que ça va mal se passer. Il a encore du lait sur le nez ce type.
Bonjouar madame, bonjouar monsieur. Oui oui, j’ai mal. Oui oui, Chouchou a appelé tout à l’heure. Oui oui les cris de veau qu’on égorge dans le fond, c’était moi… Bien alors pour récapituler, j’ai ultra-supercalifragilisticexpialidocious-mega mal à ma dent de sagesse. Oui au fond à gauche en remontant. Attention au panneau interdiction de stationner. Euh non je suis pas enceinte oO De quoi il me bave le type là… AAAAAAAAAH POUR LA RADIO ! AAHHAHAHAahahah ah ahahah ah. Ah ah. Je passe pour une conne. Encore. Bon alors ? Verdict ? Faut l’enlever. Non non, je vous crois. Je me suis préparée mentalement depuis l’arrachage de mes prémolaires à mes 15 ans pour mon appareil dentaire. Je suis prête. Je. Suis. Prête. Chéri, tu es là hein ? Oui, ça va, t’es là. Assis à l’autre bout de la pièce. De quoi ? T’aimes pas le dentiste ? TU FOUS MA GUEULE ? Que devrais-je dire alors que ma bouche béante est à deux doigts de se faire profaner la sacristie ? Pardon ? Ah oui. AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH… Cha pique un peu la ptite piqure là hein. Quoique. (oui alors en fait la douleur de la piqure, en comparaison de la douleur que j’endure depuis une semaine, équivaut à une semaine au Bahamas tous frais payés dans un hôtel 5* avec la fibre et un Alienware dans la chambre. Autant dire que j’en suis presque à en redemander tellement ça fait du bien…) Oh. Oooooh doux endolorichement ! Ô joie ! Ô calme et volupté dans ma bouche *o* Que… TU FFFAIS QUOI AVEC CHETTE PINCHE CONNARD ?
Gnn. Gn. GNNNN. Ah. Ah bah non en fffait. Jeuh chens rien. Ah euh oui par contre, chi tu pouvais éviter de prendre appui chur ma lèvre pour arracher ma dent, ça me ffferait plaichir. Non non mais cha va hein. Jeuh chens rien mais Chouchou si tu pouvais me tenir la main là… Non parche que ch’est bientôt la fffin et que ch’est délicat. Oui jeuh chais, t’aimes pas cha les dentichtes >< Aaaah. Ah. *plop* (oui bon en fait, ça fait pas plop quand ça sort hein, mais je vous mets au défi de trouver une onomatopée qui résume le bruit quand une dent sort de son trou… autre que *crac* ou *crunch* quand le dentiste se la joue yoyo en faisant baloter la dent pour la sortir plus facilement… oui vous avez des visions d’horreur maintenant…)
Ok, donc jeuh garde mon panchement pendant deux heures et enchuite jeuh mange tiède pendant 3-4 chjours de l’autre coté. Merci bien madame-monssssieur ! Bah tu vois mon cœur, ch’était pas chi mal après tout ! Même pas peur è_é Et toi qui schtresschais pour rien ! Tu te cherais vu :3

Aujourd’hui, une semaine plus tard
Bon, bah. C’est refermé. J’ai encore eu mal pendant 3 jours environ. Mais une douleur qui ferait presque du bien, parce que tu sais que c’est parce que tu seras plus jamais emmerdé. En gros j’ai eu l’impression qu’on m’avait mis une grosse mandale dans la tronche mais les anti-douleurs, caylavie :’) Chouchou a pu enfin reprendre sa partie de GTA et m’envoyer chier sans se sentir mal quand je lui montre des vidéos de chatons. Les dentistes, c’est pas des gens que t’as envie d’aller voir, mais quand t’es obligé, à la fin, t’es à la limite de lui demander de t’épouser (j’ai véridiquement fait un salut à la japonaise en me courbant devant le doc à la fin et j’en ai pas honte, y aurait pas eu Chouchou, je lui aurais bien roulé une grosse galoche). Tout est bien qui finit bien, je passe encore une fois pour l’héroïne de la semaine. Bravo moi \o/

[important]BON SINON À PART ÇA ! Vous aurez remarqué, pour les plus attentifs, que j’ai changé le thème WordPress du site ! Oui il est toujours rose. Non je ne changerais pas la couleur. J’ai mis le temps, certes, mais pas facile de trouver le bon thème, surtout quand on est une grosse chieuse dans mon genre <3

Par contre, comme je l’avais annoncé dans mon teaser de la dernière fois, j’aurais du avoir une nouvelle bannière et un joli fond de site. Malheureusement mon dessinateur de chéri vient d’avoir un sérieux accident. C’est un cas unique, les médecins restent perplexes, il est atteint de Baobarbiturie, un boabab lui est en effet poussé dans la paume de la main et il semble plongé dans un état de somnolence aggravée quand il se met devant sa tablette graphique. Ne riez pas, c’est très grave !

Pour nous aider, vous pouvez dès à présent envoyer vos dons pour financer la recherche et trouver un remède ! Sont acceptés : les bidons de 5L de café, les camions-bennes de RedBull, les cigarettes (en cartouches si possible) et les Kinder Chocolat. Pour sa famille et lui, je vous remercie d’avance ![/important]

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Grande malade ^^
    huhu bon enfin content que ca se passe pénard maintenant
    bizz à l’homme et une bonne poignée de main pour toi :D

  2. V’nez vous ressourcer à Nantes un de ces quatre, il parait que c’est souverain contre la baobarbiturie ! Faut prendre une injection sur deux trois jours, avec éventuellement un peu de JdR pendant le séjour pour faciliter l’ingestion.

    Les effets secondaires sont : mélancolie, mal au portefeuille, gueule de bois, procrastination avancée. En cas d’aggravation, ne consultez pas Dr Mario, ce n’est pas un vrai médecin.

  3. Je connais cette douleur et je compatis! Je me suis fait arraché deux à deux les dents de sagesse! Je suis peinarde maintenant!!!!! Oh yeah!!!!!!

  4. Eh ben… la lecture n’est pas de tout repos !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

eight + one =

o_O ^^ T_T B) @_@ >_< ;) :x :sarcastic: :sad: :pirate: :p :ouf: :nomnom: :nerdy: :money: :malade: :mad: :grr: :evil: :cube: :crazy: :chut: :angel: :O :D :? :3 8O -_- +1 *_* *^^* (L) (K) -1