Je n’ai pas peur en avion

Je suis loin d’être une pleurnicharde (à moins que mon chat vienne faire ses griffes sur mon petit orteil, ça fait vraiment mal et la larme de douleur coule sans que je veuille), j’arrive à prendre sur moi dans des circonstances difficiles. J’ai eu mon permis du premier coup alors que j’avais une trouille bleue de l’autoroute (oui bon ok, surtout la rocade en sortant de ma ville natale, un camion nous est rentré dedans, nous faisant faire la toupie sur les trois voies). Je me contiens quand je vois tous les potos faire la queue pour la super attraction qui vous balance à 300km, vous retournant la tête, le foie et les intestins en les remettant dans le désordre à la fin. Enfin je me contiens… je garde surtout les sacs à la sortie et je fume des clopes en rigolant bien fort pour contenir un rejet de mon déjeuner. Oui bon ok j’avoue, j’ai pleuré plus de quatre fois devant Là-Haut… Mais ça c’est normal. Non, la seule chose que je ne m’attendais pas à faire avant longtemps, c’était prendre l’avion. Noway. Jamais. Get the fuck out. Même pour ma lune de miel j’aurais préféré faire le voyage sur un cargo parmi les containers en risquant de me faire valser par une grosse vague. J’ai déjà du mal à dépasser un camion sur l’autoroute, alors me bloquer pendant une heure dans une grosse cage de ferraille de plusieurs milliers de tonnes qui a la fâcheuse tendance à voler alors que c’est tout bonnement pas possible selon ma logique…

Mais il y a des moments dans la vie où on ne peut pas garder les sacs à la sortie en attendant que les autres aillent se faire vomir l’appendice. Là, c’était un mariage, LE mariage, celui que mon Homme ne devait pas rater et nos finances ne permettant pas de venir en voiture ou en train (vous imaginez le train plus cher que l’avion ? ah vous aussi !),  une solution apparut. Oui mais chéri, on est obligé ? T’es sûr qu’on peut pas prendre la voiture ? Comment ça elle risquerait de tomber en panne à peine sur le périph ? Mais mais mais… Ah. Bon. Et j’ai emboité le pas de mon geek, confiant et tout heureux de pouvoir assister au mariage de ses amis les plus chers. N’allez pas croire que je ne voulais pas y aller, noooooon, moi aussi j’adore les mariages (même que j’ai souvent une larme qui tente de sortir), juste que… L’avion. T’es sûr mon petit cœur en sucre d’orge d’amour qu’on est obligé de prendre l’avion ? Tu es sûr ? Bien.

Toute la semaine qui a précédé notre départ, j’ai eu cette petite boule dans le ventre, pas encore assez grosse pour me faire sentir mal, mais juste assez pour qu’elle se rappelle à mon bon souvenir. Heureusement que la semaine fut vite passée. Ou pas. Le jour du départ, il fallait encore que l’on arrive à l’aéroport, en passant par le métro et le train. C’est là que la boule a fait son apparition. Magistrale entrée, son stéréo dlouby surreau 5.2, en odorama. J’ai rien avalé au ptit déj, rien. Moi qui m’enfile des litres de lait avec des kilos de céréales Trésor. Ça aurait pas pu passer. J’ai trainé les pieds autant que je pouvais. Oui mais chéri on va arriver à l’aéroport deux heures avant le décollage, j’ai le droit de m’intéresser à l’architecture de la ville. Laisse-moi. Manque de pot, il m’a agrippé le sac à dos et m’a hissé dans le métro tandis que je tentais de remonter l’escalator dans le mauvais sens. Seulement trois arrêts ? Oh, t’es certain qu’on est dans la bonne rame ? Nan mais on ferait mieux de descendre là et voir si on s’est pas gourré… On est dans la bonne rame ? Oh.

L’arrivée à l’aéroport m’a fait l’effet d’une douche froide en plein hiver. Moi qui ai vu tant de décollage et de rencontres romantiques dans les films, j’ai déchanté en voyant à quel point c’était un bordel sans nom. On est dans un aéroport ? T’es sûr que c’est pas une franchise Starbuck là ? Oh. D’accord. Il a fallu déchiffrer le tableau des départs, se rendre compte qu’on était VRAIMENT SUPER EN AVANCE et qu’on avait deux bonnes grosses heures à se faire chier. On se fume une clope ? Aaaah victoire \o/ Bon, aucun moyen de s’échapper après la cigarette du condamné, il a fallu se rendre au guichet de notre compagnie aérienne. Et c’est ça que j’ai oublié de vous expliquer. AHAH.

EasyJet. Compagnie Low-Cost. Un Airbus A320. Hum. Non mais je flippe pas mon poussin, non. Non. Enfin. C’est que. Tu te souviens de ce reportage à la télé qui disait que les compagnies à bas prix étaient moins surveillées toussaaaaaaaaaa. Ma gueule ? Ah. Oui mais tu pourrais comprendre que ça me fasse peur tout de même, je voudrais pas qu’on meure, ça fera tâche si on se pointait en cercueil au mariage. Bon ok, ma gueule.

Ah tiens. On peut passer devant tout le monde ? Pourquoi ça ? Ah on a que des bagages à main. C’est cool ça ! Pas besoin de rester debout pendant des plombes à attendre. Bonjour monsieur qui s’occupe de faire entrer les gens dans le monde merveilleux des gens qui embarquent. Bonjour 3 kilomètres de tapis roulant. Ça, c’était fun. Surtout Siemens (enfin si je me souviens bien, j’ai des trous de mémoire, Alzheimer précoce toussa) qui vous fait passer devant une caméra thermique, vous vous rendez compte que, mis à part votre sac à dos, vous êtes dans le rouge. Moi flippé et transpirante ? Noooooon. Bonjour antre du duty free.

Duty free mes fesses. J’ai payé mon magazine 80 cents de plus qu’en ville. Bande de connards. Sérieux. Tiens j’ai faim. Cœur, t’as faim toi là ? Un peu ? Ok. Voilà qu’on se baffrait de Quick, en mettant de la mayo sur tout et n’importe quoi, du moment que c’était gras. Enfin surtout moi. Nan mais le muffin de Starbuck tout à l’heure m’avait calé une dent creuse. Promis chéri, en revenant, je ferais mes abdos annuels. On fait quoi maintenant ? Hein chéri ? On attend ? Comment ça « on attend » ? Tu fous ma gueule ? Oui oui « tu fous ma gueule » . Tu préfères pas qu’on se fume une clope ? Aaaaaaah, je savais que je pourrais t’avoir aux sentiments =)

Non. Non. MAIS QU’EST-CE QUE C’EST QUE CET AÉROPORT DE MERDE ? Il est où l’espace fumeur là ? HEIN ? Y EN A PAS ? T’essaierais pas de me dire que la seule chose qui pourrait me permettre de calmer mon anxiété relative à mon embarquement dans un cercueil volant est inaccessible ? Oh merde tu viens de le dire. Tu vas souffrir. Ne me dis pas, Chou, que l’on va devoir poireauter pendant des plombes sans pouvoir nourrir notre petit cancer d’amour ? Mais… Je vais me plaindre. Je vais écrire un courrier pour me plaindre. C’est inadmissible. Je ne peux pas tolérer une telle infamie. Mais on va faire quoi pendant tout ce temps o_o ? Raah question rhétorique mon cœur >< Je sais qu’on va attendre comme des cons sur un fauteuil moisi >< LAISSE-MOI TU PEUX PAS COMPRENDRE.

Non. Je te dis que non. Oui j’ai des yeux, tout comme toi, je vois bien que notre avion est à la porte 10YCD7. Quel nom pourri pour une porte d’ailleurs, comment tu veux retenir tout ça ? Mais ma réponse est non, j’y vais pas. Tu peux me trainer par les cheveux si tu veux, y a pas moyen. Toi tu y vas, je t’attends avec les sacs. AIE ! C’ÉTAIT POUR RIRE LE COUP DES CHEVEUX >< C’est bon j’arrive. Oui je traine la patte si je veux, laisse-moi. Elle est mignonne l’hôtesse. Je comprendrais que tu veuilles me quitter pour elle… Non, je fais pas dans le pathos. C’est toi qui est ridicule. Ma gueule, oui, j’ai compris.

Il est en plastique cet avion ou quoi ? Non mais regarde ! Y a du scotch là !! et omondieu il est minuscule ! Elle est où la rangée du milieu ? Hein ? C’est parce que c’est pas le même que dans les films ? On m’aurait menti ? NOWAY JE M’ASSOIS A COTE DE LA FENÊTRE, GO DIE. Ferme le cache du hublot. Mais barre-toi stewart de mes fesses à dire qu’il faut relever le cache o_o Tu t’es pris pour Nicolas Hublot ou quoi >< Je. Ne. Veux. Pas. Voir. Le. Sol. Tu crois qu’ils vendent de l’alcool sur le vol ? Oui je sais, je bois jamais. Mais je peux faire une exception, plutôt mourir d’une cirrhose que d’un crash sur Strasbourg. Oui, on passe pas par là. Mais tu le fais exprès. Si jamais y a des terroristes ? Il a l’air louche le mec assis à coté de moi… Mon canard, j’ai peur. Il est pas net. Il a un bouquin.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH PUTAIN CAY QUOI ÇA O_O Pourquoi ça bouge là ? C’est quoi le bruit là ? Ils rentrent les valises en soute ? Mais ils pouvaient pas le faire en silence ces cons ? Cet appareil va exploser en vol. On va mourir mon cœur. Je t’aime tu sais. On aurait été beaux si on avait pu survivre… Ohmygod. Ohmyfuckinggod. C’est là qu’on meure. Mon amour, je t’aime fort et même si on se fait ventiler dans le réacteur de l’avion, on se retrouvera en mode purée de l’autre coté. Il va décoller là ? Non ? Alors pourquoi il fait un bruit de bombe ce truc ? Hein ? Il bourre pour avoir de la puissance ? Comment ça tu sais pas ? Mais pourquoi tu me dis qu’il bourre alors ? Oh non.

Ça y est. On avance. Ça va vite. Merde j’ai oublié d’aller faire pipi avant. Donne ta main toi. Chut, je ne serre pas si fort que ça. Non tes doigts ne sont pas bleus. AAAAAAAAAAAAAAAAAAH BONDIEU DE SA RACE IL VA VITE. Ferme les yeux Lyrya. Ferme tes yeux et prie Bouddha. Bouddha est en ligne. Merde. Ô toi grand Cthulhu, viens à mon secours… AAAAAAAAAH ÇA Y EST ON TOUCHE PLUS LE SOL >_< Nan je rouvre pas mes yeux. Mais tais-toi espèce de trololo, je m’en fous que ça soit beau un aéroport vu du haut. Oh merde j’entends plus rien. JE SUIS DEVENUE SOURDE. Ah. Ah non. Fallait avaler. Ok. Ok. Ok. C’est bon mon poussin j’peux ouvrir les yeux là ? Oui ?

Mouais c’est joli. C’est blanc quoi. Moui bah c’est toujours que des nuages, on s’en fout. AAAAH WTF !! Turbulences ? Mais c’est pas un truc qui n’existe qu’au-dessus des États-Unis et qui permet d’intensifier le drama d’une série ? Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii JE VEUX DESCENDREUH T_T C’est fini ? Ah. Bon je vais écouter un peu de musique ça me détendra. Ah. Oh non. Putain d’iTouch. Même ce truc me trolle. Tu fais quoi cœur ? Tu joues à quoi ? Space Invaders. Hum, je vais te regarder jouer. ZzzzzzzzzzzzZZZzzzzzzzz.

Gnié. On est où là ? Presque arrivés ? Tu fous ma gueule ? Ça sous-entend atterrissage ça. Oui j’ai peur. On a passé l’explosion en plein vol mais on a pas encore passé le train d’atterrissage qui sort pas et qui nous fait nous crasher dans la tour de contrôle. J’ai peur mon cœur. Je t’aime tu sais. Même en pizza trois fromages je t’aimerai toujours mon cœur. Même si j’aurais certainement la gueule d’une crêpe à la fraise. Donne-moi ta main. Et prends la mienne, ahah tu es drôle, je ris. Non, je ris intérieurement banane, j’ai peur j’te dis. Gnnnnnnnnnnn on se rapproche vachement du sol lààààààààààà. Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah putain on voit la piste… GnnnNnNnNNNNNNNnnnnn ><

 

Hein ? Que. C’est TOUT ? Il est où le bruit des roues qui touchent le sol là ? T’es sûr que c’était un vrai avion ce machin ? Je suis déçue. Non, sérieusement, c’est nul. Tout ça pour ça quoi. Et toi qui arrêtais pas de flipper…

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Grosse dose de lol cet article ma chère Lyrya :p.

    Pour avoir pris la première fois l’avion le mois dernier, moi aussi je m’étais dis que ça ferait des sensations bizarre tout ça, mais en fait ça fait que dalle. A la limite jtrouve que la sensation la plus forte c’est l’accélération au décollage, vu que le truc va de arrêt total à pleine puissance (monsieur sulu !). Mais le reste c’est assez « nul ».

    Le pire c’est que quand tu le prends une deuxième fois, t’es en mode tu t’en fous totalement, tu sens plus grand chose vu que t’es plus aussi anxieux de tout. Au final c’est la même que le train, mais moins cher.

  2. Hahahaha, trop bon l’article !!! J’ai la même :) (je vais la saouler la prochaine fois tiens…)
    Je le prend seul depuis mes 8 ans (quand on habite une île, no choice), et l’avion est synonyme de sieste ^^
    Faut calculer le bon timing pour s’enregistrer à la dernière seconde (Le monsieur michu toujours à la bourre qu’on appelle dans le micro o/ ), passer le moins de temps possible debout, et une fois dans le siège, paf zzzZZZzzz
    Réveillé par le voisin qui bouge trop. Ha ? atterrit ? Cool, byebye

    Encore bravo, à se bidonner de rire hihihihi

    • Les mariés tortionnaires on 10 août 2011 at 22:26
    • Répondre

    Nous aussi on aime :p
    A demain pour se faire pardonner ;)

    1. Je le referais sans aucun regret pour vous deux ;)

  3. J’etais mort de rire du debut a la fin :’)
    @Frank: +1, question d’habitude :p

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

eight × 1 =

o_O ^^ T_T B) @_@ >_< ;) :x :sarcastic: :sad: :pirate: :p :ouf: :nomnom: :nerdy: :money: :malade: :mad: :grr: :evil: :cube: :crazy: :chut: :angel: :O :D :? :3 8O -_- +1 *_* *^^* (L) (K) -1

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.