Putain de merde…

Ça faisait un moment que j’avais pas dégainé le clavier. Alors, le titre pourrait vous faire douter de la façon dont va tourner l’article. Vous attendez peut-être à ce que je râle, que je fasse dans le jmenfoutisme total ou que je prenne ça à la rigolade. Et j’ai pas de réponse à vous donner parce que, en ce moment même, je ne sais pas vraiment comment je vais formuler ma pensée. Chronologiquement en fait. Je vais parler de plein de trucs en fait, des choses qui touchent à mon intimité, à ma vie perso, et puis de ce qui se passe en ce moment en France (voyez de quoi je parle <_<). Je ne me formalise pas de dire tout ça, déjà parce que les visiteurs sont peu nombreux et peut-être aussi parce que mon besoin de me confier se fait pressant ces derniers temps et je mets du temps avant de me rendre compte que tout garder n’est jamais la bonne solution. Alors, aujourd’hui c’est un peu confession sur le clavier. Aux 20 personnes qui liront, merci d’écouter les vieilles histoires de Tata Lyrya x)

J’ai reçu du courrier aujourd’hui. La première nouvelle, je la connais depuis deux ou trois semaines maintenant, mais voir le courrier m’a frappé un peu plus. Suite à ma visite annuelle chez la gynécologue, je dois faire une colposcopie et des micro-biopsies rapport à un truc appelé papillomavirus. Les mots font peur et pas du tout penser à un joli papillon rose à paillettes. Je pense me souvenir longtemps de ma mère m’appelant pour me prévenir, j’étais dehors, il faisait super beau et par hasard, j’étais juste en face de mon ancien lycée. Oui, c’est juste un lycée mais ça m’a rappelé des tas de souvenirs heureux alors que je m’entendais dire que j’avais un truc qui clochait. J’ai raccroché et je crois m’être arrêtée trente secondes. Comme une prune, sur le trottoir, à me dire : « Qu’est-ce qu’il m’arrive ? » Comme j’avais une journée bien chargée, que j’avais rien dans le bide, je suis allée au MacDo du coin, maigre consolation mais on fait ce qu’on peut pour se réconforter. Et je me suis assise à coté d’un jeune couple, avec leur bébé. « T’inquiète pas ma chérie, beaucoup de jeunes femmes connaissent ce genre de choses, c’est pas grave, ni même urgent, faut juste faire attention » , j’entendais encore ma mère me dire ça. Pendant que je dramatisais tout, à me dire que je ne pourrais peut-être jamais connaitre le bonheur du couple à coté de moi. Pendant que je me remémorais toutes les fois où j’avais été réellement malade dans ma vie. Et le décompte m’a fait flipper, encore plus. Je me suis faite opérer de l’appendicite à 13/14 ans, je n’ai jamais plus grave qu’un simple rhume en hiver alors que certains potes à moi se tapent des bronchites à déterrer les géraniums. Je n’ai presque jamais été malade. Et dans mon cerveau sous le choc, je me suis mise à penser que, c’est bien simple, si je ne suis jamais malade en temps normal, c’est que cette fois-ci Karma a une maladie hyper lourde/incurable à me foutre sur le dos (oui, je sais, je suis folle). Alors qu’il n’en est peut-être rien, mais alors rien du tout. Ce genre d’infections disparaissant quelques fois toutes seules, c’est comme si je me mettais à croire à un cancer parce que j’ai une écharde dans le doigt. Je dramatise peut-être pour rien. Mais je n’ai toujours pas appelé ma gynéco pour prendre un autre rendez-vous. Parce que pour la première fois de ma vie, j’ai réellement peur. Et ce courrier aujourd’hui me lance une piqure de rappel désagréable et il va falloir que j’appelle pour de bon.

Dans le courrier, j’avais une autre surprise aussi, un truc auquel je m’attendais pas du tout. Ma carte électorale. Demandez à Chou, mes yeux ont réellement fait o_O Déjà parce que je n’en avais pas fait la demande mais surtout parce que je suis pas dans la merde maintenant. Bah oui, je vais voter pour qui moi maintenant ? J’étais pas préparée à ça. Depuis des mois, j’entends tous ces glandus faire les paons à la télé, j’écoutais d’une oreille distraite, persuadée que je n’allais pas voter, déjà par conviction (voter pour la pomme la moins vérolée, génial) mais surtout parce que j’étais pas inscrite sur les lites. En gros, les élections présidentielles, j’en avais RIEN A CARRER. Et maintenant me voilà devant mon petit carton bleu et je reste perplexe. Qu’est-ce que je vais faire de toi sérieux ? Et le plus con c’est que je ne serai même pas dans ma ville le jour J, du coup, j’vais devoir me grouiller de demander une procuration pour un événement dont j’ai rien à branler. Alors là j’vais ptet faire tiquer des gens à dire ça mais oui, l’élection présidentielle française, je m’en fous. J’ai autre chose à faire là maintenant. Et qu’est-ce qui est plus important que d’aller voter ? Jouer à Skyrim. Prendre un rdv chez sa gynéco, enfin y réfléchir. S’apitoyer sur son sort avec Chou parce qu’on est dans une passe difficile et qu’on en voit plus le bout. Être atterrée devant le manque cruel de jugeote de Pôle Emploi. Du coup, chercher soi-même sa formation et se rendre compte que c’est vraiment la crise partout parce que tous les organismes qu’on consulte ont cessé de faire la-dite formation. Se demander si ça vaut vraiment la peine de se faire chier à se former pour, dans TROIS ans, ouvrir sa boite. Regarder Chou, se dire qu’aujourd’hui en plus c’est son anniversaire et que son repas festif, ça sera des pâtes au jambon. Ne rien avoir à lui offrir. Culpabiliser. Regarder une nouvelle fois Sofia pour voir les centres de formation. Se demander si ça serait pas plus simple de tout laisser tomber.

Donc ouais, les élections, je m’en contrefous. Pour l’unique raison que j’ai déjà du mal à m’en sortir, alors trouver quelqu’un pour sortir la France du marasme, pardon, mais égoïstement j’ai déjà du mal avec moi toute seule, alors un pays entier… Entendre des mecs en costard se tailler la bavette autour d’une table, à parler de finance internationale, de délinquance, de qui est le con de l’autre, putain mais en quoi ça me concerne ? Ces mecs-là, on les a déjà entendu raconter de la merde des milliers de fois, on les a déjà vu NE RIEN faire des centaines de fois, on sait tous qu’ils sont incapables de faire un bon président, avec des VRAIES solutions. Personne n’en a. Ils en ont une ou deux, dans un amoncellement de conneries et autres trucs dont les Français ont rien à battre. On va voter pour un gars ou une meuf dont une seule solution est « assez » importante ? Sérieusement ? Je vais réellement me faire chier à écouter pendant des heures des parvenus ? Non. J’en ai pas envie. J’veux pas. Voilà, j’vous fais un caprice : j’ai pas envie d’aller voter. Boycott. Voilà ce que je me dis, en mon for intérieur.

Et cette putain de carte électorale qui arrive dans le courrier. Entre mon reniement des élections et la vision de ce bout de papier, j’ai deux fils qui se touchent. Parce que, tant que je ne l’avais pas entre les mains, tant que j’étais persuadée de ne pas pouvoir aller voter, je pouvais maintenir ma réaction épidermique à l’encontre de la politique. Je pouvais. Et là, je suis placée face à la réalité. J’ai le droit de ne pas aller voter, personne ne viendra me foutre en prison pour ça. Mais en même temps, c’est un acte tellement peu banal dans une vie. Moins fort que de passer le permis ou d’avoir son premier appart. Mais tout de même, on me demande à moi de dire ce que je pense au travers de quelqu’un. Manque de pot, j’ai pas de quelqu’un en tête. Je vais finir par aller voter Poutou, juste pour faire chier le monde, parce que j’ai aucune putain d’idée.

Putain de merde donc. C’est le ressenti de ces dernières semaines chez moi. Je sais pas trop ce qu’il en est de par chez vous, mais de mon coté, quand j’en vois certains, je me dis que la « Nature » a pas gâté ceux qu’il fallait.

[important]L’info de dernière minute (genre bon c’était ce matin, mais je vous en parle que maintenant parce que j’suis une grosse molle du genou) :
C’est bon, j’ai mon rendez-vous chez ma doc, au milieu du mois de mai. J’ai donc le temps de développer mon cancer du col de l’utérus bien tranquillement à la maison /o/ (non je ne suis pas hypocondriaque, non !)[/important]

(22 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Alors là j’vais ptet faire tiquer des gens à dire ça mais oui, l’élection présidentielle française, je m’en fous. J’ai autre chose à faire là maintenant. Et qu’est-ce qui est plus important que d’aller voter ? Jouer à Skyrim. Prendre un rdv chez sa gynéco, enfin y réfléchir. S’apitoyer sur son sort avec Chou parce qu’on est dans une passe difficile et qu’on en voit plus le bout. Être atterrée devant le manque cruel de jugeote de Pôle Emploi

    Ce qui est drôle, c’est que je connais des gens qui sont exactement dans la même situation que toi, et qui ont le raisonnement totalement inverse. Pour eux, c’est d’autant plus important d’aller voter et de s’intéresser à la politique parce qu’ils voient ce qui merde dans la société, et qu’ils en veulent plus (enfin, plus dans le sens stop, pas dans le sens +, parce que je fréquente pas trop les masochistes :lol: ).

    1. Je pourrais penser pareil si les candidats me donnaient espoir. Problèmes : soit ce sont eux qui nous ont foutu dedans, soit ils sont incapables de faire vraiment bouger les choses. Résultat : voter Poutou semble autant une bonne idée que voter pour un gros parti. Et à la limite, il a une bonne tête ce type, contrairement aux autres.

      1. Ils semblent croire en le candidat pour lequel ils vont voter en tout cas.

        Et puis, pour râler : LACK OF PICTURES. Trop de texte, c’est un génocide de mes neurones.

        1. Jte prout. Quand mon homme aura fini mon fond de site, t’auras trop d’image et tu me diras que ça pique les yeux aussi… Vil toi !

  2. Ouch! Pas joyeux l’article! :'( Je crois que je comprends très bien tes deux « problèmes »… Ils sont assez interlié je trouve… Franchement, d’habitude, je respecte que les gens n’aillent pas voter, mais j’aime pas… mais là… ça se comprend! Des fois nos problèmes sont assez difficiles à gérer sans qu’on se complique encore plus la vie. La survie avant la vie de la France… Mais je suis d’accord aussi avec Altay… Le meilleur moyen de s’en sortir ou au moins de provoquer un changement, c’est de voter et pas laisser les autres décidés à sa place… Courage Lyrya!

    1. Ouais mais que je vote ou pas, dans un sens, si le candidat que j’ai choisi n’est pas élu, ce seront les autres qui auront voté pour moi :’) Donc autant pas me faire chier avec ça xD

  3. Vote plutôt Cheminade, dans ce cas, il propose de relancer la conquête spatiale… C’est le seul qui te donne l’opportunité d’avoir des petites bestioles bavant de l’acide en laisse :p

    Quand au papillon virus (quel nom pourri), vas-y maintenant, moins ça traîne, mieux c’est. Comme une gangrène infectieuse purulente. Sauf que toi tu peux pas prendre des photos pour les revendre.

    Sinon, moi, la santé, ça va, je suis pas plus fou. Non. Non non non. Lâchez moi maintenant. :-?

  4. Si tout le monde se dit ça, forcément…

    1. Tout le monde se dit ça, forcément…

      Fixed.

      :p

  5. Hum

    Je crains fort que le vote soit pourtant utile. Pour une raison toute simple. Ne pas l’ouvrir quand on nous donne le choix revient à accepter de se la fermer.
    https://twitter.com/#!/Nain_Portekoi/status/190533340112224256
    Même si on ne trouve pas de candidat parfaitement représentatif (c’est souvent mon cas) on peut voter pour un candidat pour des raisons tactiques.

    http://comparacteur.politique.com sinon pour voir un peu (c’est long mais bien fichu).

    Bon après quelque soit le président élu, on va souffrir ces prochaines années, mais au moins le vote donne la légitimité pour râler.
    En ce qui concerne le virus, je ne peux pas trop en parler. Mes chromosomes font que c’est quelque chose que je ne peux pas connaître.

    1. Bah disons que la fin de mon article a pas du bien expliquer ce que je voulais dire : je vais aller voter, pour quelqu’un, et pas faire de vote blanc (mais faudrait penser à le considérer ce putain de vote). J’essaye juste de faire passer dans ce que je raconte que si j’avais vraiment le choix, je préférerais ne pas voter, parce qu’aucun des candidats n’est véritablement le mieux placé.
      Et je suis bien d’accord, râler contre Sarkozy parce qu’il s’y prend comme un manche alors qu’on a préféré aller manger du nougat au lieu d’aller voter en 2007, c’est un motif de licenciement/divorce/rupturedebail/cassetoipauvrecon.

      1. ah oui, je comprends mieux (et totalement d’accord pour le vote blanc..)…

    2. Ah je l’ai fait le test Renan, et ça correspond carrément à ce que je voulais voté, aux gens auxquels j’hésitais! Bon ben je suis sûr de mon vote maintenant! Par contre, c’est loooooooooooooooooong!

  6. Pour la première partie de l’article … bah moi j’ai la chance d’être dans la situation du couple que t’as vu au McDo,
    sauf que pour les 11 mois du ptit, sa mère m’a « gentiment » plaqué, et remplacé le lendemain.

    Tu vois le Karma, des fois, il fait des choses bizarres.

    1. J’ai quelques noms très fleuris qui me viennent à l’esprit en te lisant ><
      Je suis de tout cœur avec toi en tout cas

  7. J’aime bien lire tes articles (même si ça manque de lolcats en ce moment :p): ça me fait réfléchir..
    Parce que je viens de rentrer cette année dans les études supérieures, dans une école où on m’assure (chiffre à l’appui) que je trouverai très rapidement du boulot une fois les études terminées. Ils ont sûrement raison, et je me sens putain de chanceux et privilégié, c’est vraiment horrible –‘
    Alors lire des tranches de vies comme ça, ça remet en place et fait réfléchir ; donc merci !

    Tu as tout mon soutien en tout cas !

    1. Marrant, y avais plein de chiffres aussi sur l’emploi à la sortie de ma formation supérieure… ça ne m’a pas empêché d’être chômiste pendant 7 mois à la sortie. Et j’ai pu partager la joie qu’a connu Lyrya en me rendant compte que les aides pour les étudiants de moins de 26 ans qui n’ont pas ou peu bossé, il n’y en a pas des masses.

      Du coup, comme tu le dis, ça remet en place. Mais ça devrait aussi être une motivation pour aller voter, ne serais-ce que pour le ou la personne qui propose vaguement de faire quelque chose pour ça.
      Bon, il/elle tiendra pas ses promesses, mais au moins, on peu se dire qu’on a eu le droit de s’exprimer. Une fois. Tous les 5 ans.

      Et puis bon, c’est un droit, après tout, on l’a pas toujours eu, alors autant l’utiliser.

  8. Au risque de contredire le débat (que j’ai pourtant engagé tout seul comme un grand) sur le danger de l’abstention, je suis, présentement, globalement dans le même état d’esprit que toi, à savoir: bordel de vie de merde, au fond, qu’est-ce que j’en ai à foutre de ces élections de merde â la con? (j’ai pas de virus connu, donc je parle politique et poésie… De rien!)

    Donc ouais, en fait: fuck la vie. Démerdons-nous en premier, et après laissons ceux qui ont assez de bonne humeur et /ou d’enthousiasme à revendre s’occuper de ces questions auxquelles on ne capte et ne give a single fuck…

    Bon sang de bois! P-)

    (sinon j’adore c’que tu fais… :p )

  9. Tu as parfaitement le droit d’être énervée ! C’est vrai que parfois on arrive plus à penser global, on est centré sur soi parce qu’on a des soucis. C’est humain. Peut-être seras-tu plus motivée pour le 2ème tour, et puis sinon tant pis. Ils se débrouilleront !! :) En tout cas, tiens-nous au courant pour ton RDV. Et essaye de te changer les espritd d’ici là, même si je sais que c’est le genre de truc plus facile à dire qu’à faire !

  10. Alors déçue du résultat?

    « Entendre des mecs en costard se tailler la bavette autour d’une table, à parler de finance internationale, de délinquance, de qui est le con de l’autre… »
    En costard oui, mais sans cravate ;-)

    1. Non pas déçue, je savais que ce serait Sieur Hollande. Quand la droite déçoit, les gens cherchent la gauche et inversement. Dans le fond pourquoi laisser des petits partis tenter leur chance ? On se croirait aux US avec les républicains et les démocrates qui se sont imposés comme les deux seuls partis « honorables ».
      Et les législatives qui arrivent, je pense pas que l’horizon politique va changer d’ici un moment x)

  11. Et sinon comment toi tu vas?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

thirty six − = thirty one

o_O ^^ T_T B) @_@ >_< ;) :x :sarcastic: :sad: :pirate: :p :ouf: :nomnom: :nerdy: :money: :malade: :mad: :grr: :evil: :cube: :crazy: :chut: :angel: :O :D :? :3 8O -_- +1 *_* *^^* (L) (K) -1

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.